Ville de Grenoble

L'histoire de la ville de grenoble et de ses fonds d'archives

 (jpg - 36 Ko)

Histoire de Grenoble

Auguste Prudhomme, né en 1850 à Bourgoin et décédé en 1916 à Grenoble est la figure emblématique de l’archiviste de l’Isère. Conservateur en chef des Archives départementales de l’Isère entre 1878 et 1916, il a oeuvré à la préservation des archives du Département mais aussi à celle de la Ville. On lui doit ainsi le classement et la description des archives anciennes de la Ville de Grenoble (du 13èmesiècle à la Révolution) dans les inventaires dits « Prudhomme ». Ces inventaires sont aujourd’hui encore le seul instrument de recherche sur cette période aux Archives municipales.

Parallèlement, il a écrit de très nombreux ouvrages et articles sur l’histoire de la Ville.

Nous vous proposons de parcourir l’essai historique qu’il a rédigé en introduction des inventaires mentionnés ci-dessus.

Maires et élus de Grenoble

Le temps de leur mandat, le Maire et les élus, par les choix qu’ils opèrent et orientations qu’ils donnent, façonnent la Ville et marquent son histoire. C’est pourquoi il nous a paru essentiel de les présenter spécifiquement dans cette page.

Le Maire et les élus ne sont pas d’importants « producteurs » d’archives en termes de volume mais les documents qu’ils versent ont la particularité d’être des synthèses, des études qui reflètent les enjeux, interrogations et réflexions politiques au sens large (économie, société, aménagement, population, environnement…) liés à la gestion d’une ville. Les archives relatives à la mise en place opérationnelle des décisions et orientations sont produites et versés par les services municipaux.

Finalement, nous retrouvons l’empreinte « directe » du Maire et des élus surtout dans les actes essentiels et fondateurs de l’administration municipale à savoir les délibérations et les arrêtés.

Pour connaître les Maires et élus ayant marqué l’histoire de la Ville, il existe un ouvrage intitulé « Fastes consulaires » qui liste les noms des élus et leurs fonctions depuis 1244.


Rues et quartiers

Les fonds des Archives municipales sont riches de documents relatifs à l’évolution de la ville : aménagement, urbanisme, constructions et destructions, projets aboutis ou non …
Vous pouvez retrouver ces fonds dans notre base de données et inventaires, mais nous vous proposons ci-dessous des outils et documentations pour mieux les découvrir :

 

  • deux revues de presse issues du Dauphiné Libéré entre juin 2003 à décembre 2004 sur les « immeubles remarquables de Grenoble » et sur les « histoires de quartiers »
  • une troisième sur les « mille et une rues de Grenoble » publiée dans les Affiches de Grenoble et du Dauphiné entre 1975 et 1976

Grenoble Patrimoine et Label Ville d'Art et d'Histoire - LVAH

La ville de Grenoble a reçu en 2017 le Label Ville d’Art et d’Histoire. Elle a en effet plus de 2000 ans d’histoire.
La valorisation des éléments urbains, architecturaux, culturels, ainsi que des personnages illustres a pour but de favoriser une prise de conscience de la richesse de ce patrimoine et en écho de la nécessité de le préserver afin de le transmettre aux générations futures.

Le service des Archives Municipales a largement contribué avec les autres institutions culturelles de la ville à faire découvrir ou redécouvrir ces richesses en sélectionnant dans ses fonds les documents écrits et iconographiques les plus représentatifs de l’histoire ou des histoires de Grenoble.
Après les avoir numérisés, il a engagé un travail minutieux de description de ces derniers afin de leur redonner toute leur valeur historique.

Les Archives de Grenoble conservent les documents produits par les services municipaux et les instances politiques.
Elles abritent également des documents d'origine privée concernant Grenoble : archives familiales, d'entreprises ou d'associations.
Ainsi conservées depuis le XIIIème siècle, les archives occupent actuellement 4,2 kilomètres linéaires de rayonnages.

Les archives anciennes (avant la Révolution)

 (jpg - 3437 Ko)

Parmi les pièces les plus intéressantes pour l'Ancien Régime, on peut d'abord signaler les cartulaires de la ville, dont le fameux "Livre de la Chaîne", mais aussi les belles séries de registres : délibérations consulaires depuis 1492, rôles d'impositions depuis 1382, registres comptables depuis 1363, registres paroissiaux depuis 1543, terriers et rôles de population etc.. Pour les dossiers, outre les très importants fonds de pièces de comptabilité et de procédures, on remarquera une volumineuse correspondance (avec notamment une petite collection d'autographes), des pièces sur des sujets aussi divers que le Drac, les remparts, les bâtiments communaux, les élections consulaires, les protestants, l'école d'artillerie... A noter encore quelques rouleaux de parchemin et quelques sceaux. Pour le seul Moyen Age on compte environ 50 registres ou cahiers, 200 pièces sur papier et 200 pièces sur parchemin. Pour s'aider dans ses recherches, le lecteur dispose d'une série d'inventaires publiés entre 1886 et 1926 par Auguste Prudhomme, alors directeur des Archives départementales.

Les archives modernes (1790-1976)

Le fonds moderne comporte principalement les séries de délibérations municipales, d'arrêtés, de listes électorales, de listes d'impositions, de registres cadastraux, de registres de conscription ou d'engagements militaires, de listes de recensements de population, de registres d'état civil, d'autorisations de voirie ainsi qu'une collection d'affiches et de plans. Ces documents sont accessibles à partir de fichiers et de répertoires.

Les archives contemporaines (depuis 1976)

Les documents contemporains reflètent la diversité des domaines d'action de la Ville de Grenoble (voirie, espaces verts, sports, enseignement, culture, bâtiment, santé, élections...) et, même si certains d'entre eux sont soumis à des contraintes de confidentialité, la plupart d'entre eux sont immédiatement communicables à tout citoyen qui en fait la demande. C'est à travers ces fonds que l'on peut appréhender l'extraordinaire développement que connaît la Ville de Grenoble depuis les années 1960 avec les Jeux Olympiques, avec des constructions phare comme l'Hôtel de ville conçu par Novarina, le Palais des Sports, la Maison de la Culture d'André Wogenscky, rénovée par Antoine Stinco ou le Musée de Grenoble et avec des aménagements innovants comme la Villeneuve. Aux archives sont également accessibles les documents d'urbanisme tels que permis de construire et déclarations de travaux.

Les documents figurés

D'origine publique ou privée, les documents figurés, classés en série Fi, comprennent des cartes, des plans, des affiches, des photographies et des cartes postales et offrent un fonds d'images très important et très varié : vues de Grenoble des années 1960 aux années 1980, photos prises dans les crèches, façades d'immeubles anciens, balustrades 1900, des cartes postales anciennes, affiches du XVIIème siècle à nos jours. Les archives conservent environ 10 000 affiches, 5000 plans et près de 100 000 photographies et cartes postales. Une partie de ces documents est numérisée. Ces documents ont été donnés, déposés ou achetés et complètent les archives publiques.

La bibliothèque d'archives

 (jpg - 2411 Ko)

A ces fonds s'ajoute une bibliothèque d'étude et de recherche offrant une documentation scientifique, locale et patrimoniale. Celle-ci se compose d'ouvrages et de périodiques concernant le territoire, de travaux scientifiques, d'un fonds ancien (ouvrages antérieurs à 1810), d'ouvrages spécialisés et complémentaires des fonds d'archives ainsi que des ouvrages pour la recherche historique.
Certains titres d'ouvrages ou de périodiques sont en libre-accès en salle de lecture et tous sont consultables sur place et enregistrés dans le moteur de recherche au même titre que l'ensemble des fonds des archives.
De plus en tant que bibliothèque associée, les ouvrages et périodiques apparaissent également dans le catalogue des Bibliothèques Municipales.

Salle des inventaires virtuelle

en plus de la base de donnée accessible par le menu "Trouver un document" nous mettons à votre dispositions de nombreux inventaires et instruments de recherche thématiques dans la salle des inventaires virtuelle (SIV)